Toutes les plumes disponibles pour les King of Pens et King Professional Gear

Toutes les plumes des King of Pens ainsi que des King Professional Gear sont en or 21 carats, ce qui leur confère une très grande douceur sur le papier ; il me semble important de préciser que la douceur ne veut pas dire que les plumes sont souples ou flexibles : ce n’est absolument pas le cas et une pression trop forte sur la plume déformera les deux becs qui s’écarteront et ne reviendront pas à leur position d’origine.

plumes_kop_taille
Les 3 standards de tailles de plumes chez Sailor : grande taille en or 21k pour les King of Pens et King PG, les tailles moyennes en or 21k pour les 1911 et les Professional Gear, la taille petite en or 14 carats pour les Professional Gear Slim.

L’or 21 carats, mais aussi le polissage de la pointe de la plume en iridium qui permet de protéger l’or, font de cette grande plume une pièce exceptionnelle dans le monde des plumes en or.

Dans cette taille de grandes plumes en or pour grands stylos, la taille fine et les tailles en dessous n’existent pas : la longueur de la plume rendrait une plume FINE (voire extra-fine) trop fragile.

Quelles sont toutes les plumes existantes pouvant être posées sur un stylo de type King of Pens ?

Voici le tableau des plumes possibles : toutefois, certaines plumes sont très difficiles à obtenir car faites à la main par Monsieur Nagahara au Japon. Sur les modèles pour lesquels les plumes ne sont pas présentées comme une option possible (par exemple une plume double lame sur un King of Pens urushi) le délai peut être conséquent.

Dans les plumes disponibles en taille King, il faut distinguer les plumes conventionnelles (la M et la B) uniquement, et les plumes faites par Monsieur Nagahara à savoir les plumes Naginata Togi et les plumes double et triple lame. Les plumes Cross Point et King Eagle n’existent pas dans les versions nécessitant des plumes en or rhodié.

plumes_kop

Comment dans les tailles classiques disponibles (M et B), évaluer le standard Sailor par rapport à ceux des autres marques ?

D’une façon générale, les tailles de plumes japonaises sont toujours moins larges que les standards européens. Si l’on regarde le graphique suivant, on voit bien effectivement que pour les personnes qui sont habituées au Médium européen, il vaut mieux s’orienter vers une plume Sailor en taille B. Ceux qui souhaitent du fin trouveront sûrement avec le Médium Sailor une taille agréable pour leur écriture. Pour une écriture supérieure au B, il faut essayer les plumes spéciales Naginata togi.

Comparatif tailles M et B pour quelques marques

Les plumes spéciales : Naginata togi et Nagahara Cross Point, Nagahara King Eagle.

Les Naginata togi :

Littéralement en japonais « plumes sabres », elles présentent à l’extrémité de la plume une forme ovoïde, comme un ballon de rugby coupé sur la plume grande longueur. Ce sont des plumes qui offrent à l’écriture une variation du trait selon que l’on fait une verticale ou une horizontale. La variation de taille de trait n’est pas aussi flagrante qu’avec des plumes calligraphiques ou des plumes Music chez Sailor, mais la sensation d’écriture est très particulière et délicieuse ! Pour la taille, elle varie toute seule : le trait horizontal n’a pas la même épaisseur que le trait oblique ou que le trait vertical, et ce sans que l’on change son angle d’écriture ou sa façon de tenir le stylo-plume. (ce qui n’est pas le cas des plumes double lame et triple lame, qui font varier l’épaisseur du trait en fonction de l’inclinaison de l’angle du stylo-plume sur le papier).

nag_togi_1

Pour ces plumes Naginata Togi, il est difficile de mesurer exactement la largeur du trait : c’est un trait variable et qui dépend de votre façon d’écrire ; mais ce sont toujours des écritures plus épaisses que les plumes B. Elles conviennent donc bien aux personnes qui aiment les écritures amples supérieures à la taille B.

nag_togi_2

Double lame et triple lame : les plumes Cross Point et King Eagle.

Ces plumes sont uniques au monde ! La culture japonaise de la calligraphie au pinceau, associée à l’art des métaux et du travail de l’or, donne ici une formidable application hybride entre le monde du stylo-plume et celui du pinceau tant la sensation d’écriture est particulière. Ces plumes sont entièrement réalisées à la main par Monsieur Nagahara.

A la différences des plumes Naginata togi, c’est l’inclinaison du stylo par rapport à la feuille de papier qui fait varier l’épaisseur du trait. Donc en écriture habituelle, il n’y a pas de variation d’épaisseur ; mais pour souligner un mot, en abaissant l’angle du stylo, le trait devient tout de suite plus épais. Avec la plume King Eagle par exemple, en écrivant avec un angle proche de 90° (ce qui n’est pas tenable pour écrire longtemps !) on a un trait assez proche du médium ; à l’inverse, si l’on abaisse au maximum cet angle, le trait sera très épais.

Ces plumes exceptionnelles sont toutefois déroutantes pour l’écriture au long cours. Elles sont parfaites pour prendre des notes, faire des croquis, voire des esquisses et des dessins. Il s’agit bien d’une plume qui se rapproche d’un pinceau que d’un stylo-plume…

cross_king

la plume King Eagle
La plume King Eagle triple lame avec un exemple de traits d’épaisseur variable.
Plume Cross Point
La plume Cross Point double lame (sur un King of Pens maki-e).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *